• Historique

1934

René LOISEAU fonde Le Bronze Industriel, première société en France à mettre au point des alliages de corroyage à base de cuivre à durcissement structural.

1945

Jusqu’en 1939, la production s’adressait à la Marine nationale, l’aviation et l’armement. A partir de 1945, Le Bronze Industriel élargit considérablement sa production, notamment vers l’industrie automobile.

1961

Un nouveau site de production est créé à Suippes (près de Reims), où seront fabriqués des produits plus élaborés tels les tubes étirés destinés aux applications Marine et Offshore et les pièces usinées.

1992

Regroupement des installations de Bobigny et de Suippes sur le site de Suippes.

2004

Inauguration d’une usine entièrement neuve d’une surface de 20 000 m2. Cette même année, un autre investissement majeur est l’acquisition d’une nouvelle presse à filer de 5 400 tonnes.

2006

La société est reprise par la famille Dumont, un tour de table d’investisseurs privés et le top management. C’est le début d’une nouvelle période de croissance stratégique pour l’entreprise.

2011 - 2016

La croissance externe s’inscrit dans la stratégie du Bronze Industriel, décidé à élargir sa gamme de produits et services et à se positionner comme acteur majeur dans la conception, la production et la transformation de composants en cuivre, alliages cuivreux, alliages nickels, alliages d’aluminium, aciers spéciaux, aciers inoxydables et autres métaux (superalliages, titanium).

Acquisition de 13 sites industriels entre 2011 et 2016 :

  • Bronze Inox Taverny (France) fusionné avec Inoforges et spécialisé dans la fonderie en coquille (manuelle, mécanisée, robotisée).,
  • Inoforges Breteuil (France), Inoforges Polska et Inoforges Forging & Machining (Suzhou, Chine), spécialistes de la forge et de l’usinage d’alliages non-ferreux (laiton, cuivre, aluminium).
  • Swissmetal Lüdenscheid (Allemagne) – désormais Lebronze alloys Germany –producteur de fils, barres et profilés en alliages spéciaux à base de laiton. ,
  • Alsafil Sélestat (France) acheté au groupe NEXANS et fusionné avec Le Bronze Industriel, spécialisé dans la coulée, le laminage, l’étirage et le plaquage des alliages cuivreux.,
  • Hundt & Weber Siegen (Allemagne), immédiatement fusionné avec Lebronze alloys Germany GmbH, producteur de pièces de grandes dimensions en alliages cuivreux obtenues par fonderie centrifuge et fonderie sable.,
  • Forges de Custines & Trie-Château (France), avec un site historique à Trie-Château (60) et un site plus récent à Dangu (27) spécialisés dans la forge (matriçage) de pièces de petite à très grande taille en acier mais également en alliages cuivreux.,
  • Manoir Industrie Custines (France) – désormais Forges de Custines & Trie-Château, spécialiste de la forge libre, l’estampage, le laminage circulaire, l’usinage et des contrôles non-destructifs d’alliages cuivreux, aciers spéciaux, aciers inoxydables, aluminiums, titanium et superalliages.,
  • CLAL Bornel (France) et ses filiales CLAL Far East, CLAL-Msx Italia, CLAL Deutschland, CLAL Inc., Non Ferrous Sockholders, experts dans l'élaboration des alliages spéciaux à base de cuivre et de nickel, coulée continue et semi-continue, tréfilage, laminage à chaud et à froid,

Le 1er décembre 2016, tous les sites français fusionnent et prennent la dénomination de Lebronze alloys.

 

Des partenariats :

Afin de satisfaire au mieux des marchés aux besoins spécifiques et de développer des offres innovantes et compétitives, Lebronze alloys a mis en place des partenariats sous la forme de joint-ventures :

  • Lebronze Tuffaloy North America (LTNA), joint-venture créé aux USA (Greer, Caroline du Sud) avec la société Tuffaloy, produit et vend en Amérique du Nord des produits de soudure et autres produits techniques tout en assurant un très bon niveau de service grâce à une présence locale forte,
  • SWLI, joint-venture en Chine (Xi’an) crée avec la SNCF et les sociétés chinoises Wanlida et ISI, sert le marché des infrastructures caténaires destinées aux lignes de chemin de fer à grande vitesse chinoises. Cette JV fait partie d’un partenariat plus large entre la SNCF et Lebronze alloys qui a pour vocation de développer des solutions innovantes destinées aux marchés internationaux,
  • Cademce, banc d’essai ferroviaire situé au sein de l’IndustriLAB de Méaulte (Nord), dans lequel Lebronze alloys a pris une participation aux côtés des leaders français du marché ferroviaire, afin de développer et tester des composants caténaires de nouvelle génération.